7 puissantes habitudes qui peuvent tout changer dans votre couple

Être en couple est un challenge, sans doute le challenge d’une vie ! C’est également un lieu de grandes bénédictions, car là où la Croix abonde, la grâce surabonde (pour reprendre Romains 5, 20)… Pour ce challenge, nous sommes donc suréquipés, mais encore faut-il en prendre conscience et vivre pleinement de notre sacrement de mariage. Dans cet article, je vais donc vous partager 7 puissantes habitudes qui peuvent tout changer dans nos vies de couple – la liste est bien sûr non-exhaustive 🙂

1) Priez ensemble

La prière conjugale est l’un des fondements essentiels du couple. C’est ce qui nous lie l’un à l’autre au niveau de l’âme, un lieu exceptionnel de bénédictions pour notre mariage et notre amour. Pas étonnant que ce soit également un lieu de combat ! Cette prière conjugale ne remplace pas notre prière personnelle, elle vient la compléter et l’enrichir.

Concrètement, comment prier en couple ? La clef est de prier selon votre sensibilité unique de couple, fruit de vos deux sensibilités uniques de fils et fille de Dieu. Si monsieur est très charismatique et que madame ne jure que par le chapelet, vous pourrez peut-être avoir l’impression que vos vies spirituelles sont inconciliables. Au contraire ! Même si cela peut prendre du temps, trouver votre manière de prier commune est profondément enrichissant et vous permettra de faire pleinement « un » au niveau de l’âme.

L’abbé Philippe de Maistre, dans son podcast Les bonnes questions à se poser avant le mariage, disponible sur l’application youPRAY, parle de la « spiritualité du grain de poivre » : le grain de poivre est « la pensée, la préoccupation, la joie, ce qui domine dans votre cœur au moment où vous vous endormez ». Il s’agit de le partager avec son conjoint, qui va alors le confier à Dieu – qu’il s’agisse d’un souci lié au travail, de l’excitation d’un match de foot gagné, ou encore de la dispute mal digérée d’il y a deux heures. C’est un très bon exercice de communication allié à un véritable moment de prière conjugale !

Quoi qu’il en soit, il va sans dire que la prière conjugale est une prière quotidienne, pas mensuelle ni annuelle 🙂 Mieux vaut être réaliste en la mettant en place, car vous risquez d’avoir du mal à prier une heure ensemble tous les soirs (mais sinon, foncez !)… Selon l’abbé de Maistre, la prière de couple ne doit pas durer plus de trois minutes ! Ce qui compte, c’est d’y être fidèle et de vivre un véritable instant de communion qui sera précieux pour tout le reste de la journée.

2) Faites l’amour

Autre pilier essentiel du couple, la sexualité est un lieu puissant de grâces, d’amour et de guérison. Un lieu de combat également, tout comme la prière – le combat est à la hauteur de l’enjeu… On comprend mieux pourquoi ce domaine est généralement sensible pour les couples, avec son lot de blessures et de difficultés.

S’attacher à sa femme et devenir une seule chair est dans le plan de Dieu dès les origines. La première mention de ce « une seule chair » se trouve dans la Genèse (Gn 2, 24), avant qu’advienne le péché originel. La sexualité n’est donc pas accessoire, ni vouée à la procréation uniquement ; elle n’est pas non plus une conséquence du péché, même si elle est bien sûr entachée par le péché, qui nous pousse à utiliser l’autre au lieu de l’aimer.

Je parle plus en détail de ce pilier de l’amour dans l’article Vous êtes mariés ? Faites (beaucoup) l’amour !, alors je ne vais pas m’étendre davantage ici. Mais la question de la sexualité dans le mariage est un sujet d’une profondeur exceptionnelle, qui mérite qu’on lui consacre au minimum une bibliothèque 😉 Faire l’amour est au couple ce que dire la messe est au prêtre ; c’est le cœur de notre sacrement de mariage.

3) Rêvez ensemble

Rien n’est plus motivant dans un couple que de faire des projets ensemble ! Sans projets communs, la routine s’installe et les petits travers de l’autre semblent vite exacerbés. A l’inverse, construire ensemble est profondément exaltant, et source de communion pour le couple.

Alors quels sont vos rêves communs ? A court terme, à moyen terme et à long terme ? Prenez-vous de temps en temps un moment pour rêver ensemble ? Connaissez-vous les aspirations profondes de l’autre, les désirs qui le motivent, les projets qui le font vibrer ? Avez-vous demandé à Dieu de vous éclairer sur votre mission conjugale, la mission unique qu’il confie à votre couple ?

Rêver, c’est bien, du moment que les actions suivent. Si vous passez votre temps à imaginer une maison mais que vous ne commencez jamais à la construire, vous ne risquez pas d’y habiter un jour ! A vous de discerner en couple et avec le Seigneur sur votre appel, sur chacun de vos désirs communs, pour oser y répondre quand l’heure est venue, ou au contraire passer à autre chose si ce projet ne vient pas de Dieu. Mais n’arrêtez jamais de rêver ensemble, d’avoir une vision, d’entreprendre ! Votre couple est fait pour être fécond, et pas seulement biologiquement parlant 🙂

4) Soyez un instrument de bénédictions

« Ne rendez pas le mal pour le mal, ni l’insulte pour l’insulte ; au contraire, invoquez sur les autres la bénédiction, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin de recevoir en héritage cette bénédiction. » 1P 3, 9

Comme nous l’explique saint Pierre, nous sommes appelés à « invoquer sur les autres la bénédiction ». Et quand nous sommes en couple, le premier qui doit en bénéficier, c’est bien sûr notre conjoint ! Pourtant, nous avons souvent davantage l’habitude de râler contre lui ou de pointer ses innombrables petits défauts plutôt que de le bénir. La question mérite d’être posée : sommes-nous un instrument de malédictions ou de bénédictions pour notre conjoint ?

Concrètement, enveloppez votre conjoint de bénédictions en priant constamment pour lui et en louant le Seigneur pour tout ce qu’il est. Quand une parole de malédiction envers lui vous vient à l’esprit (« Il a encore laissé traîner ses chaussettes sales » – « Elle est incapable d’être synthétique quand elle parle » – « Qu’est-ce qu’il peut être pénible »…), refusez de l’entretenir et remplacez-la par une bénédiction : « Béni sois-Tu Seigneur pour les qualités de mon conjoint » ou encore « Sois loué Seigneur pour ce conjoint si différent de moi, qui me pousse à sortir de ma zone de confort ». Avec un peu de créativité, tout est possible !

Bénir l’autre, c’est également le complimenter, l’encourager, dire du bien de lui, avoir confiance en lui. Face aux agacements du quotidien, apprenez à tenir votre langue et à cesser les récriminations perpétuelles qui sont un véritable poison pour votre couple ! Si vraiment une mauvaise habitude de votre conjoint vous pose souci, confiez-la d’abord à Dieu. Plus vous avez de raisons de râler contre votre conjoint, plus cela doit vous pousser à le bénir. C’est bien sûr également valable pour vos enfants et tout votre entourage.

5) Entrez dans le combat pour votre conjoint

C’est un sujet important mais rarement abordé… Il existe un vrai combat spirituel autour du couple et du mariage, et donc autour du mari et de sa femme. Le combat qui entoure le père n’est pas le même que celui qui entoure la mère. Mais ce combat est réel et nous passons bien souvent à côté.

L’une des meilleures ruses du diable est de faire en sorte que les époux combattent l’un contre l’autre au lieu de combattre l’un avec l’autre et l’un pour l’autre. Face à un problème rencontré, nous avons bien souvent tendance à nous affronter l’un l’autre, en accusant notre conjoint d’être responsable ! Loin de résoudre le problème en question, nous nous en créons de nouveaux et nous luttons contre notre mariage.

Les hommes, avez-vous conscience du combat qui entoure votre femme ? Parce qu’elle est mère, parce qu’elle est « sentinelle de l’invisible » (saint Jean-Paul II), parce qu’elle est prophète, le diable veut la faire tomber en la rendant possessive, étouffante et manipulatrice. Ne rentrez pas dans le jeu de l’ennemi et protégez votre femme ! Permettez-lui d’être pleinement elle-même, écoutez-la, priez pour elle, invoquez le Saint-Esprit sur sa vie !

Et vous, les femmes, avez-vous conscience du combat qui entoure votre mari ? Souvent, nous avons une piètre idée de la vie spirituelle de notre époux et de ses qualités. Nous passons notre temps à le critiquer au lieu d’être son premier soutien, nous avons du mal à croire en lui et à l’encourager. Cessons d’être des artisans de malédiction et prions puissamment pour notre mari ! Lui, le chef de famille, le prêtre de notre église domestique, laissons-lui la place qui lui revient de droit et servons-le avec beaucoup d’amour.

Ce combat est gagné d’avance, car Dieu nous a donné la victoire. Pas besoin d’être extralucide pour voir que le nombre de divorces est en augmentation constante et que les rôles du père et de la mère sont constamment attaqués. Alors entrons dans ce combat aux côtés du Seigneur, pour notre conjoint, sans chercher à le changer mais en intercédant pour lui, en l’aimant inconditionnellement et en le bénissant en tous temps.

6) Missionnez en couple

« J’invite désormais les couples à la mission : ils sont souvent les mieux placés pour annoncer Jésus-Christ aux autres familles, pour témoigner et transmettre ce qu’ils ont reçu, ce qui se vit en couple et en famille. »
Pape François

Être missionnaire est l’appel de tous les baptisés. Cependant, nous avons souvent du mal à comprendre que si tous sont appelés à la mission, les couples ne sont pas exclus de cet appel. Il n’est pas rare de voir des couples où chaque conjoint évangélise de son côté, presque comme s’il était célibataire. Mais la puissance d’évangélisation d’un couple, qui s’appuie sur la grâce de son sacrement de mariage, est extraordinaire !

C’est un fait, la parole des prêtres et des religieux est de moins en moins entendue dans notre société. Ceux-ci sont généralement disqualifiés avant même d’ouvrir la bouche. C’est bien sûr regrettable, mais cela ne veut pas dire que l’Évangile doit cesser d’être annoncé. Au contraire, c’est un pressant appel pour les couples à « monter en première ligne », comme le rappellent souvent Alex et Maud Lauriot-Prévost, fondateurs de la Communion Priscille et Aquila.

Évangéliser, c’est témoigner du salut apporté par le Christ dans nos vies. Ce n’est pas faire un cours de catéchisme ou expliquer combien de rosaires nous disons chaque semaine ! Les nouveaux convertis témoignent spontanément, presque malgré eux, tellement la rencontre qu’ils ont faite avec Dieu les bouleverse et transfigure toute leur existence. A nous de plonger en couple dans la relecture de notre histoire avec le Seigneur, pour revivre tous ces moments où Dieu nous a sauvés, guéris, restaurés, apaisés, consolés.

Chaque couple est donc appelé à être missionnaire, et l’expérience de la mission conjugale est un sérieux booster de communion ! Pour l’avoir vécu un bon nombre de fois, je peux d’ailleurs vous dire que notre couple ressort toujours plus soudé d’une mission à deux. C’est comme un déploiement de nos ailes de couple, un gros bidon d’essence aspergeant le feu de notre amour (pardonnez-moi l’expression 😁) !

7) Soyez le plus grand supporter de votre conjoint

Si vous n’êtes pas le plus grand fan de votre conjoint, qui le sera ? Si vous ne croyez pas en lui, si vous ne l’encouragez pas de tout votre cœur, qui le fera ? Personne, peut-être, ou alors quelqu’un d’autre que vous. Bien des adultères commencent parce qu’on trouve davantage de soutien chez sa jolie collègue que chez sa femme… Sans les excuser, reconnaissons qu’il y a ici un enjeu important pour notre couple.

Concrètement, intéressez-vous aux passions de l’autre, à ses centres d’intérêt, même si certains d’entre eux sont aux antipodes des vôtres ! Rendez votre mari tout heureux de vous annoncer en premier que son équipe de rugby préférée a remporté le match ; rendez votre femme fière de vous faire écouter le dernier album de son groupe favori. Soyez le meilleur ami de l’autre, son confident, la personne de confiance avec qui il peut tout partager sans crainte d’être jugé ou rejeté.

Petite anecdote, mon mari est un grand fan de foot alors que personne dans ma famille ne s’est jamais intéressé à ce sport. Au début de notre relation, j’étais assez critique vis-à-vis de cette passion qui me semblait envahissante et même un peu stupide 😅 Finalement, la première année de notre mariage, j’ai décidé de prendre un abonnement d’un an dans son stade préféré pour partager cette passion avec lui. J’ai vraiment apprécié ces excursions ensemble, le fait de connaître tous les noms des joueurs, de mieux comprendre les règles, de célébrer les victoires avec mon mari. Sa passion est devenue un peu la mienne, et vous verriez sa fierté quand il le dit à ses potes 😁

C’est pourquoi je ne peux que vous encourager à vous intéresser de plus près à ce qui fait vibrer votre conjoint. Cela signifie également l’encourager dans tout ce qu’il entreprend, que ce soit un marathon ou une réunion un peu stressante au boulot. Dites à votre femme que vous admirez tout ce qu’elle fait pour que la maison soit accueillante et que les enfants se sentent aimés. Dites à votre homme que vous êtes reconnaissante pour toute l’énergie qu’il met dans son travail. Soyez fier de votre conjoint, et ne laissez personne vous dire qu’il n’est pas à la hauteur.

Bref. Aimez votre conjoint !

Avatar

J'ai voulu créer ce blog quand, encore lycéenne, je me suis mise à chercher des infos sur la vision chrétienne du couple et des relations, et que je n'ai rien trouvé d'intéressant sur internet ! Aujourd'hui, quelques années ont passé, je suis mariée depuis 2019 et maman de deux petits bouts - et vous êtes sur le blog que la lycéenne que j'étais rêvait de créer :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest